DJALELO ; les portes du désert ...

Publié le par les py qui chantent

DJALELO ; les portes du désert ...

Claire, notre GO préférée, nous a organisé un petit week-end dans la réserve de Djalelo.

Il s'agit d'un éco camps touristique, situé dans une réserve gérée par l'association Decan, bien connue dans les environs pour son refuge dans lequel se retrouvent animaux sauvages victimes de mal traitance en tout genre, et bénévoles citadins en mal de nature.

Le camps de Djalelo vient d'être inauguré en début d'année, il se situe dans une réserve de plusieurs hectares à une cinquantaine de kilomètres de la capitale, entièrement construit à la main par les bénévoles. Les cabanes renferment chacune quatre lits et quelques malles, agréablement disposées sur des nattes et abrités des regards par des toits de paille. Au milieu, la salle à manger, un vaste toukoul avec tables chaises tabourets et vaisselle à disposition, et un espace barbecue cerclé de murets de pierres également. Bien-sûr, pas d'électricité ni d'eau courante, mais une ingénieuse installation de points d'eau privatifs devant chaque cabane et trois salles de bain, communes toujours, toute rondes, et toujours en pierre avec douche et WC (le luxe !)

" DJALELO SE VEUT SYNONYME DE NATURE PROPRETÉ BEAUTÉ ET SILENCE "

Bon, pour le silence, à cinq familles dont sept ados et trois en bas âge, on savait d'emblée que c'était mal parti...

En revanche, pour la propreté on a su bien se tenir !

Et surtout beauté et nature étaient au rendez vous : des espaces magnifiques entre désert et montagne, un couché de soleil extraordinaire sur la fosse aux hyènes, un diner sous une voute étoilés d'une richesse insoupçonnée pour nous autres citadins (merci Lili pour tes cours d’astronomie et Jérôme pour ta technologie ).

Et pour les enfants quelle aventure : après le diner nous avons porté nos déchets à la fosse aux hyènes, à l'extrémité du campement, dans la nuit, à la lueur des lampes frontales, en imaginant quel animal féroce nous allions croiser ...

Le lendemain, nous sommes partis pour une grande randonnée dans les montagnes, traversant un ancien campement militaire local, découvrant par ci par là des ossements d'animaux blanchis par le soleil, espérant apercevoir quelques espèces de gazelles (Dik-dik, gazelle girafe ), ou quelques rongeurs ( goundis, souris) et aussi des bestioles grimpantes comme des araignées, des scarabés ou encore des serpents...

Cerise sur le gâteau pour les papas, ce campement est accessible après une petite demi heure de piste en 4x4, où là encore nous avons rencontré des animaux moins sauvages mais typiques des environs : ânes de Somalie, gazelles, dromadaires ....

Bref, encore une bonne bouffée d'air à quelques kilomètres seulement de la ville, et un week-end complètement dépaysant en quelques heures de repos seulement !

DJALELO ; les portes du désert ...
DJALELO ; les portes du désert ...

Publié dans aventure, voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

psyelodie 08/12/2014 10:24

merci Guillaume, à bientôt :))

Marine 25/11/2014 12:22

Super texte (comme les autres). Tu as raison de prendre le temps d'écrire tout ça : outre les souvenirs pour ta famille, ça nous permet d'être un peu avec vous et de suivre vos aventures !
Mille mercis et vivement le prochain article.

blanc 06/12/2014 23:05

Slt c'est guillaume super blog je suis ts les jours je loupe pas une miette. J'espere que aller bien et bonne semaibe :)