Le mariage de Mohamed

Publié le par les py qui chantent

Le mariage de Mohamed

Il y a quelques mois, Mohamed est venu nous demander s'il pouvait s'absenter une demi journée pour des histoires de papiers...

Mohamed, c'est notre "chouf" : c'est le gardien de nos maisons mitoyennes. Il ouvre le portail, lave les voitures et garde les maisons, surtout la nuit, donc il dort dehors, sur un carton. Il a une cabane dans un angle du jardin, qu'il a construit avec des caisses en bois, et dans lesquelles il a quelques affaires ( vêtements, vaisselle, un coin repos ...). Dans un autre coins du jardin, il a une "salle d'eau", qui se résume à une pièce de 1 m2 avec un robinet et un trou d'évacuation (là je préfère ne pas trop savoir ). Mohamed accompagne aussi les enfants à l'école en vélo, et pour ça on le paye un peu en plus, sinon, il est employé par la propriétaire de la maison...

Après une longue discussion en français, en anglais et en gestes, nous avons fini par comprendre : Mohamed allait se marier !

Ne pouvant pas se rendre lui-même en Éthiopie d'où il est originaire, il a laissé le soin à son père de lui choisir une épouse; il a reçu une photo d'elle, il est ravi...Après quelques mois de paperasse et de faux espoirs, Mardi dernier, Mohamed nous a ouvert le portail tout beau (chemise blanche, pantalon long, chaussures fermées à bouts pointus qui rebiquent) : il attendait Guéneth, qui devait arriver d'un minute à l'autre !

Avec les voisins, nous avions prévu d'organiser une petite fête, une sorte de buffet auquel nous aurions convié les copains choufs du quartier, pour accueillir Guéneth et marquer le mariage qui apparemment devait se résumer à la réception tant attendue de sa carte de séjour.

Donc aujourd'hui (14 Février !), nous avons fêté l'arrivée de Guéneth et le mariage de Mohamed : nous avons préparé un buffet, proposé à Mohamed d'inviter ses proches, et mis les petits plats en plastiques dans les grands, nous avions même acheté des cadeaux (de la vaisselle...en plastique !) Depuis Mardi, nous n'avions pas vu Guéneth sortir de sa cabane, elle est très timide, et ne comprend que le dialecte de son village.

Bref, j'étais chargée de l’apéro et du dessert, et Véronique se chargeait du plat qui s'est transformé avec l'aide Fatouma (sa cuisinière) en un véritable plat traditionnel avec poisson frit, galette de watt, et sauce aux légumes pimentée.

Tout avait bien commencé : Agathe et Véronique avaient revêtu pour l'occasion l'habit traditionnel éthiopien que la mariée nous avaient offert il y a quelques mois. Arthur avait mis de la musique traditionnelle. Alexandre et Bertille avaient préparé des dessins et des cadeaux. Les copains choufs étaient là, ainsi que Loula, Fatouma, et Emeda.

Loula et Eméda sont nos femmes de ménage, elles s'occupent de la maison, préparent les repas et gardent les enfants, comme elles le faisaient déjà pour les familles précédentes. Loula étaient toute belle, dans son boubou chatoyant ( ça change de l'a-baya noire qui la recouvre habituellement de la tête au pied dès qu'elle sort).

Nous avons accueilli les mariés, tout beaux et tout timides, nous avons fait des photos et pris l'apéro. Là où j'ai été un peu désarçonnée, c'est quand tous les hommes se sont naturellement assis à table, pendant que les femmes les servaient. Imaginez Madame PY, servant une tablée de chouffs et finissant les restes assise sur les marches de la maison ! Mon amour propre de femme rebelle en a pris un coup! Heureusement Véronique était là, avec sa bonté et sa tolérance légendaire, à fond dans le trip pour faire plaisir à Mohamed, et elle m'a convaincue. C'est vrai qu'il était heureux le marié, souriant, mis à l'aise par ses copains, invitant nos grands garçons à sa table...

Nous avons finalement passé une bonne et riche après-midi, mangé, dansé, raconté, échangé, chacun dans sa langue et sa culture.

La journée s'est achevée par une vaisselle traditionnelle autour de Fatouma : les enfants accroupis avec elle autour du baquet, à patouiller joyeusement sur le sol la cuisine...

Le mariage de Mohamed
Le mariage de Mohamed
Le mariage de Mohamed

Publié dans fête, mariage, tradition

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marine 23/02/2015 08:37

Ha ha ha vos "BOUILLES" évidemment !
Ça m'apprendra à ne pas me relire.
(Hé ho ça va, je suis en vacances hein !)

Marine 23/02/2015 08:36

Merci Elodie pour cette tranche de vie. Quel plaisir de voir vos nouilles, et même d'apercevoir Agathe si jolie en costume (par contre toi tu t'es pas foulée, où est ton boubou???)

les py qui chantent 15/04/2015 10:48

oh Marine excuse moi je ne vois ton mail que maintenant ; je t’envoie des photos des nouilles de la famille dès que je peux :))