Sur la route des volcans ...

Publié le par les py qui chantent

Sur la route des volcans ...

Pendant ce fameux weekend de l'Aïd, après avoir plongé sur l'île Moucha, nous sommes partis voir le lac Assal. C'était il y a quelques mois, mais nous avons fait tellement de choses depuis que nous n'avons pas pris le temps de raconter cette excursion (quelle vie !). Nous sommes donc partis avec deux 4X4, un guide et nos voisins, à l'origine pour voir le lac Assal, mais le lac en fin de compte a été une formalité pour les enfants qui étaient surtout passionnés par la route des volcans.

C'est aussi l'occasion de vous parler de nos chers voisins : il s'agit d'une grande famille de cinq enfants, donc forcement de l'âge des trois notre plus ou moins, cela nous permet d'organiser des groupes pour l'école, les jeux et certaines activités de loisir : les grands partent au collège ensemble en vélo avec Mohamed, et les plus jeunes sont conduits par les maman chacune leur tour. Certains soirs nous échangeons aussi des frères et sœurs pour partager les repas, les jeux de société ou la télévision ....

Bref, nous voilà partis le matin, encore tout cuits de notre journée aux îles de la veille, et pour un paysage absolument opposé, puisque nous allons traverser les terres volcaniques qui bordent le golfe de Tadjoura : "un véritable désert de lave noire" selon les mots d'H. de Monfreid que j'ai le plaisir de découvrir en même temps que je découvre le pays de ses romans...( merci Arnaud!)

L'aventure commence dès la sortie de la ville, car nous traversons Bal balla au milieu du marché aux bestiaux. Ce jour là c'est la vente des chèvres qui seront sacrifiées pour la fête de l'Aîd, il y a énormément de monde, de bruit, quelques animaux découpés sur place : la fête quoi !!

Sur la route, le guide nous raconte l'histoire des volcans de Djibouti depuis la séparation de plaques tectoniques jusqu'à la dernière éruption dans les années 70, dont on voit encore sur les rives du Goubet, les coulées de roches volcanique se jeter dans la mer. La première étape permet d'avoir une vision panoramique sur La faille et surtout sur la chaine montagneuse. Les enfants récupèrent chez les marchands ambulants leurs premières scories : des pierres rondes qu'il faut casser pour découvrir un intérieur de pierre précieuse ! Puis nous remontons à pied jusqu'au sources d'eau chaude (vraiment très chaudes !), que les enfants ne sont autorisés à toucher que dans les premiers mètres...

Le passage au lac Assal est vite expédié par les enfants, seuls les parents sont sensibles à la beauté du site, qui mérite bien son nom de banquise de sel. L'expérience de la baignade est très étonnante, mais les plus jeunes sont vite irrités par le sel et les sorties d'eau se font dans l'urgence. Une fois sec (3seconde de marche sur la "plage" de sel) Alexandre ressemble à un petit ours polaire !

C'est l'après midi que notre guide nous réserve la surprise : une balade dans les champs de lave autour du volcan : en séchant la lave a formé des vagues noires qui en se cassant forment des reliefs en dent de scie et parfois des tunnels que les enfants traversent avec ravissement, au milieu de tout cela quelques fumeroles ; l'ambiance est à l'aventure !!

La journée se termine en 4X4 dans le désert avec descente à pied pour les plus courageux et couché de soleil en récompense, les enfants ont hâte de pouvoir partager cette expérience avec leurs cousins et leurs amis ...

Sur la route des volcans ...
Sur la route des volcans ...
Sur la route des volcans ...

Publié dans aventure, famille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article